une démo
une question ?

Nos équipes vous proposeront le meilleur accompagnement pour votre projet.

message envoyé !

Nos équipes vous contacteront dans les plus brefs délais.
Le formulaire n’est pas rempli correctement.

Heading

21/06/2022

Faire du sport en entreprise, ce n’est pas si compliqué

Lundi 9 heures. Alors que vous vous apprêtez à vous installer à votre poste, les premiers débriefs du week-end commencent à se faire entendre dans les couloirs. On y parle rando, famille, chaudière en panne, mais aussi et beaucoup, de sport. 

Selon une étude menée par Opinion Way sur la place du sport en entreprise, 67% des personnes interrogées parlent de sport avec leurs collègues de travail. Le sport est un sujet de conversation incontournable, source de franche rigolade, d’analyses catégoriques et bien évidemment de pronostics. Paradoxalement, on en parle beaucoup au boulot mais on le pratique peu. 

C’est bien dommage car les bénéfices du sport en entreprise sur le bien-être sont multiples : gain de motivation, meilleure cohésion, gestion du stress, des retombées positives directement profitables à l’entreprise. D’autant plus que 83% des salariés interrogés se disent prêts à pratiquer une activité physique et sportive (APS) en entreprise.

Mais alors où est-ce que ça coince ?

Il est vrai que tout le monde n’a pas Mike Horn comme patron. Il est avéré que les initiatives en matière de sport en entreprise sont facilitées lorsque les dirigeants sont eux-mêmes pratiquants. Mais ce n’est pas la seule raison. Selon une étude réalisée conjointement par le MEDEF, le CNOSF,  le Ministère des Sports et l’Union Sport et Cycle, seuls 18% des dirigeants ont mis en place une offre sport en entreprise. C’est peu. 

Côté employeurs, une histoire de moyens et d’infrastructure

« Nos locaux ne sont pas adaptés”, “Nous manquons de budget », ...

47% des dirigeants n’ont pas pour projet de développer une offre sportive en raison d’absence d'infrastructure adéquate dans leurs locaux et 30% en raison du manque de moyens financiers.

Il est vrai qu’à part quelques pointures de la Silicon Valley, peu peuvent prétendre à la mise en place d’une salle de sport dernier cri incluant des séances avec un coach privé (et bodybuildé) au sein de leurs bureaux. Mais prenons un peu de recul : faire du sport en entreprise ne rime pas nécessairement avec gymnase olympique. On parle ici d’inciter vos salariés à se mettre en mouvement régulièrement. Pas la peine de vous lancer dans un chantier XXL, il existe de nombreuses alternatives :

  • Favorisez la mise en place d’activités qui nécessitent peu d’espace et de matériel comme le yoga, la méditation, le stretching ou un circuit training pour lâcher prise et (re)motiver les troupes… Réquisitionnez une salle de réunion et let’s go !
  • Sortez prendre l’air ! Incitez vos équipes à pratiquer une activité à l’extérieur de vos locaux. Une pause déjeuner dure en moyenne 1h30, une fois avoir passé 20 minutes à table, vous n’avez plus d’excuses ! Profitez du temps restant pour vous aérer l’esprit, en sortant faire une marche rapide (ou lente d’ailleurs) de 15 à 30 minutes avec vos collègues…ou vos prospects. En effet, plutôt qu’une énième réunion statique, pourquoi ne pas parler business en marchant ? Testez le co-walking, une recette testée et approuvée par Steve Jobs lui-même.
  • A l’image du coworking, il est aussi possible de mutualiser certains endroits dédiés au sport avec d’autres entreprises (un bon moyen de montrer à vos concurrents ou voisins de bureau qui sont les boss en sport). Pour info, certaines collectivités et municipalités peuvent également vous donner accès à leurs stades, gymnases…
  • Mettez vos collègues au défi. Pour lutter contre la sédentarité et stimuler vos troupes avec des mécaniques simples, vous pouvez initier des challenges intra-entreprise : remplacer l’ascenseur par les escaliers, parcourir plus de 10 000 pas par jour, venir au travail à pied ou en vélo un jour par semaine. Établissez un suivi des résultats et chaque début de mois annoncez les gagnants. Service RH, Marketing, Financier, Commercial…qui sortira vainqueur ? 
  • Alliez vos forces pour une cause solidaire. Choisissez avec vos équipes une cause qui vous tient à cœur et apportez-lui votre soutien. Organisez une clean walk, une collecte de jouets ou transformez vos pas du quotidien en dons par exemple.

Sachez que dans le cadre de son plan pour les JO 2024, le gouvernement a mis en place plusieurs mesures pour encourager la pratique du sport en entreprise. Parmi celles-ci, notons l’exonération sur les activités physiques et sportives en entreprise.

…et du côté de vos salariés (pour ceux qui ont eu la chance de tester le sport en entreprise) quels sont les blocages ?

« Nous manquons de motivation”,“Les activités proposées ne nous plaisent pas”,”Nous ne sommes pas sportifs »...

Vous l’avez peut être déjà constaté, la mise en place du sport en entreprise, ça ne marche pas à tous les coups… Il est possible que vos collaborateurs ne soient pas branchés sport et que les activités proposées ne soient pas appréciées, ce qui peut entraîner un “flop”. Mais ce n’est pas une fatalité, il est encore temps de façonner votre offre ! Nous vous donnons d’ailleurs nos meilleurs conseils pour encourager la pratique du sport dans cet article.

Retenez que l’objectif est d’encourager TOUS vos collaborateurs (sportifs en herbe, seniors, sportifs invétérés…) à pratiquer une activité physique, sous toutes ses formes, actives ou douces. 

« Nous sommes déjà sous l’eau niveau boulot »,

Effectivement, on peut le comprendre, vos collaborateurs peuvent être refroidis par l’idée de rester plus longtemps sur leur lieu de travail après une journée bien remplie.

Pour lever ce frein, vous devez leur proposer un programme qui puisse s’intégrer à leur emploi du temps. C’est à vous de leur offrir un créneau sport sur leurs horaires de travail. Ils n’auront alors plus d’excuse pour se lever de leur bureau et enfiler une paire de baskets !  

Aujourd’hui, de plus en plus d’entreprises s’essayent à la semaine de quatre jours payée à temps plein. Attention, le principe n’est pas de faire cinq jours de travail en quatre, mais de réorganiser ses journées. Les salariés qui travaillent quatre jours seraient alors plus épanouis et productifs. Occulter une heure de leur temps de travail dédiée à la pratique d’une activité physique et sportive devrait être faisable ! 

Vous pouvez aussi mettre en place un système de récompense pour vos collaborateurs qui prennent le temps de pratiquer une activité au bureau. En relation avec votre CSE, offrez des bons cadeaux aux plus investis dans votre démarche sport par exemple.

« Faire du sport en entreprise avec des collègues, hors de question »

Pour beaucoup le sport relève de la sphère privée. S’afficher au naturel, en tenue de sport et à court de souffle demande un certain travail sur soi 😅Pas d’inquiétude, il existe des solutions pour créer un état d’esprit collectif sans pour autant imposer une pratique de groupe. Avec les programmes sport & santé nouvelle génération, vos collaborateurs peuvent réaliser par exemple des défis physiques individuels (chez eux ou sur un lieu de pratique) et les partager au travers d’une application mobile qui les transformera en points d’équipe. 

Avec l’équipe SPART, nous avons pris conscience de toutes ces contraintes pour vous proposer THE solution.

Si mettre en place une dynamique sportive au sein de votre entreprise, vous paraît toujours compliqué. Passez nous le relais !

SPART, c’est l’impulsion qu’il vous faut pour apporter de la “positive attitude” à vos équipes. En co-concevant un programme sur mesure, nous vous garantissons une formule riche et adaptée à l’ensemble de vos collaborateurs : avec plus d’une cinquantaine d’activités, des challenges sportifs et ludiques, des défis individuels et collectifs et surtout de la bonne humeur et une meilleure cohésion !

Parlons ensemble de votre démarche QVT.

Vous avez aimé notre article ?

Partagez le
Logo linkedin

À LIRE ÉGALEMENT

Heading

Heading

Heading

Sport au travail : l’équipe gagnante

Heading

Heading

Heading

Apprendre sans cesse : la formule du bien-être au travail ?

Heading

Heading

Heading

C'est bon pour le moral